Clean Power

Nos partenaires

Chaleur Terre
Le forum incontournable...
ECOBATISSON
La coopérative Varoise d’artisans...
UniversSoleil
La compétence et le sérieux...
Comptoir Saint Jacques
La peinture saine et naturelle...
Assistance Chauffage
Pièces détachées gaz neuves et d’occasions...
O2 PLUIE
Tout pour le recyclage et le traitement de l’eau...
ECOFLAMME / PIROS
La maîtrise du feu...
Fanny Germain
Le talent....créatrice du site...
Bannière
Bannière
Bannière
Planchers chauffants
PDF Imprimer Envoyer

Réduire le coût de consommation du chauffage, sa pollution et gagner en confort. Telle est la problématique de tout édifice dit HQE®. Bon nombre de solutions sont aujourd’hui disponibles sur le marché, mais laquelle est valable sur le long terme ?

Distinguons deux choses : l’élément de chauffe, et la production d’énergie. Le choix d’un chauffage limité à une seule possibilité de production d’énergie, présente peut-être une solution fiable aujourd’hui, mais demain ? Le prix de l’énergie ne cesse d’augmenter, de varier sans aucune maîtrise … Les technologies à venir nous permettront des rendements bien plus supérieurs à ce que nous connaissons aujourd’hui. Comment en profiter, sans remplacer tout le système de chauffe ? Avec le système de chauffage par plancher chauffant à circulation d’eau, la possibilité de pouvoir changer la production d’énergie d’une installation, présente un gros avantage, tout en gardant le même confort.

 

Principes de bases

Un Plancher chauffant se comporte comme un grand radiateur diffusant de la chaleur en tous points.

Comme le soleil, le chauffage par le sol rayonne et chauffe, ainsi, non seulement ce mode de chauffage est le plus proche du chauffage idéal mais en plus, il permet d'obtenir à 18°C la même sensation de confort que celle atteinte à 20°C avec les autres modes de chauffage. Ces 2°C d'économisés représente en moyenne  14% en moins sur votre facture. D'autre part véhiculant de l'eau le plancher chauffant peu être raccordé à tout type de générateur et saura s'adapter au évolution en matière d'énergie. Ce chauffage parfaitement sain est aujourd'hui largement reconnu par les médecins et phlébologues (cf étude phlébologie menée par le syndicat COCHEBAT) En basse température 50°C maximum au départ de la chaufferie, la répartition de chaleur est homogène verticalement. Il convient parfaitement pour tous les volumes, même les très grands. A l'inverse d'un chauffage traditionnel, l'air chaud ne s'accumule pas au plafond. En hiver, le soleil nous réchauffe et l'on se sent bien même si la température d'air est basse. Le chauffage par le sol fonctionne sur le même principe: le rayonnement.

Avantages du chauffage par plancher chauffant

Pas de déplacement d'air et de poussière

Pas de jambes lourdes ou autre sentiment d'inconfort. La température du sol reste en tout point inférieure à 28°C et ne dépasse pas 22,23°C en exploitation courante.

Economique, économies de 20% par rapport à des émetteur type radiateur classique du fait de son mode de fonctionnement par rayonnement (la chaleur ne s'accumule pas au plafond).

Confort maximum de part la répartition homogène de la température horizontalement et verticalement.

Confort par la régulation fine pièce par pièce, chaque pièce est chauffée ou rafraîchie en fonction de ses besoins.

Choix de l'énergie, tout est possible (Solaire, pompe à chaleur, bois, fioul, gaz...).

Chauffage en hiver. Rafraîchissement en été. Insonore, Pas de bruit.

Tempéré, température douce et toujours agréable, été comme hiver.

Esthétique liberté d'espace gain de place (non seulement la suppression des radiateurs mais en plus gain de la place normalement bloquée autour des radiateurs soit 7 à 8% de place en plus pour mieux vivre).

Plus de traces noires sur les murs et plafonds.

•       Plus de déplacement de poussière. Qualité d’air intérieure maîtrisée sans mouvements d’air et de poussières.

•       Pas de jambes lourdes, la température du sol n'excède pas 26°C au maximum.

La régulation permet de contrôler la température de distribution dans le circuit de chauffage et de garantir la température de retour la plus basse possible pour optimiser la condensation et les gains énergétiques.

Elle se fait par la mise en œuvre de périphériques, comme les sondes extérieures, ainsi que l’intelligence embarquée dans le matériel.