Clean Power

Accueil Solaire Chauffe-eau solaire CESI

Nos partenaires

Chaleur Terre
Le forum incontournable...
ECOBATISSON
La coopérative Varoise d’artisans...
UniversSoleil
La compétence et le sérieux...
Comptoir Saint Jacques
La peinture saine et naturelle...
Assistance Chauffage
Pièces détachées gaz neuves et d’occasions...
O2 PLUIE
Tout pour le recyclage et le traitement de l’eau...
ECOFLAMME / PIROS
La maîtrise du feu...
Fanny Germain
Le talent....créatrice du site...
Bannière
Bannière
Bannière
Chauffe-eau Solaire (CESI)
PDF Imprimer Envoyer

Avant toutes choses : Vous devrez trouver un installateur Agréé, qualifié mais aussi, qu’il soit en mesure de vous présenter des installations réalisées. Beaucoup trop d’opportunistes, (pour ne pas les nommer avec d’autres qualificatifs) ont sévit et sévissent encore dans le marché des “Energies Renouvelables” avec une seule idée en tête “Faire du Fric”.  Ces gens là ont fait, et font encore de nombreuses contre références qui discrédites les performances du solaire.

 

Pour toute installation, notamment pour le dimensionnement, ainsi que pour bénéficier des subventions sur le matériel, il faut obligatoirement passer par un installateur agrée "Qualisol". Cette appellation est remise aux installateurs qui peuvent justifier de leurs compétences professionnelles. L'entreprise candidate doit simplement justifier une installation solaire récente ou suivre une courte formation validée par Qualit’Enr.

Plusieurs types de matériels permettent désormais aux particuliers de profiter de l’énergie solaire. C’est le cas notamment du chauffe-eau solaires individuels (CESI) qui tire profit de la chaleur des rayons du soleil afin de produire l'eau chaude sanitaire. Comme pour une installation classique, l’eau chaude est fournie à des températures situées entre 45 et 70°C, suivant les désirs de l’utilisateur. Un CESI est constitué de trois éléments principaux : des capteurs solaires thermiques vitrés pour absorber les rayonnements solaires, un ballon de stockage pour l’eau chaude sanitaire et d’un réseau hydraulique. Schématiquement, le liquide chauffé au niveau des capteurs cède sa chaleur à l’eau contenue dans le ballon qui peut alors alimenter douches, robinets… La plupart des CESI installés en France, métropolitaine, ont leurs capteurs installés en toiture et le ballon à l’abri dans une pièce de la maison. Dans des régions telles que les DOM-TOM, les ballons peuvent être installés directement sur la toiture. Les températures stables et élevées même la nuit diminuent les déperditions et favorisent en effet ce type d’installation. Sous les climats de la France métropolitaine, on estime qu’un chauffe-eau solaire individuel permet de couvrir jusqu'à 70% des besoins en eau chaude. Une énergie d’appoint reste donc nécessaire pour produire le complément nécessaire au confort durant les périodes où l’ensoleillement est insuffisant. Selon l’ADEME, la surface de capteur se situe en moyenne entre 4 et 6 m² pour un ballon de 300 litres pour les besoins d’une famille de 4 personnes.

Sécurité

Très important : il est obligatoire de raccorder, en sortie du ballon, un mitigeur thermostatique de sécurité. En effet, l'eau dans le ballon peut atteindre des températures supérieures à 50°C et il est dangereux de laisser des points de tirage avec de l'eau très chaude même si vous disposez de mitigeurs thermostatiques. la brûlure est un accident domestique très fréquent (400.000 victimes par an!).

Le tableau ci dessous donne les seuils de temps d'exposition au delà desquels des brûlures apparaissent:

Seuils de brûlure

TempératureEnfants jusqu'à 6 ansAdultes
70°C

Brûlure instantanéee

1 seconde

65°C

Brûlure instantanéee

2 secondes

60°C

1 seconde

5 secondes

55°C

10 secondes

30 secondes

50°

2 minutes

5 minutes